Végémaux ou anitaux ?

Ce matin, j’ai participé à un atelier d’écriture animé par Nadège Berne de l’association Entre souffle et lignes ; cet atelier (À fleur de mots) s’adressait à des personnes qui parlent couramment le français mais qui ne sont pas de langue maternelle française. C’était une expérience très intéressante ! C’est la deuxième fois que je participe à un atelier de ce type, et bien que cette fois le « travail » ait été moins dur pour moi (car la durée était moindre et que les propositions d’écriture étaient moins axées sur la poésie), j’ai ressenti toujours de la difficulté, spécifiquement à cause des limites de mes connaissances lexicales en français.

Quoi qu’il en soit, l’atelier s’est terminé par l’invention de mélanges de mots à partir de noms de végétaux et d’animaux. Ce jeu consistait à lister des noms de végétaux et d’animaux en les repartissant en couples, à les mélanger en juxtaposant le début de l’un et la fin de l’autre nom, et à inventer la définition du mot ainsi obtenu. La consigne était de choisir des mots d’au moins trois syllabes ; ce n’étais pas évident de trouver des noms de végétaux, mais nous avions à disposition des imagiers faune et flore.

Voici le produit de mon imagination :

  • éléphant + aubergine = « élégine », être vivant rondelet qui communique par des cris poétiques ;
  • kangourou + potiron = « potirou », carrosse sautillant ;
  • dinosaure + champignon = « champisaure », espèce disparue de champignon ;
  • léopard + érable = « érapard », félin qui se déplace en « érapant » ;
  • papillon + peuplier = « papiplier », insecte aux ailes froissées.

Et vous, vous avez d’autres idées ?